PADAP : Priorité à l’élaboration du Plan d’ Aménagement de Gestion Durable des Paysages

La restitution des études préparatoires relatives au Projet PADAP a eu lieu le vendredi 08 juin 2018 à l’Hôtel La Résidence à Ankerana.

Les études ont été réalisées par trois bureaux d’études différents. Près de quatre mois ont été nécessaires pour la réalisation des études qui ont permis de présenter les différents enjeux liés à l’ Agriculture et l’ Environnement et des  différentes opportunités qui se présentent au niveau des zones d’ intervention du projet à savoir Iazafo (District Vavatenina, Région Analanjirofo), SoanieranaIvongo (District SoanieranaIvongo, Région Analanjirofo), Marovoay (District Marovoay, Région Boeny), Andapa (District Andapa, Région SAVA) et Bealanana (District Bealanana, Région Sofia)

Les différentes études ont permis de ressortir les principaux axes d’interventions qui sont le Développement de l’Agriculture durable , la Réhabilitation des infrastructures hydro agricole et L’amélioration de la maîtrise d’eaux routière , l’ Appui et développement des filières porteuses dans chaque région d’intervention, la Protection de l’environnement et des bassins versants, La Valorisation des ressources naturelles et la réduction de l’érosion, Restauration et gestion durable de  la biodiversité, le renforcement de capacité et accompagnements de toutes les parties prenantes (Ministère MPAE, MEEH et MEEF, des autorités locales et des différents bénéficiaires).

Selon la Coordinatrice Nationale du projet PADAP Oliva RAFALIMANANA  après cette restitution l’important est de réaliser les activités prioritaires issues des études mais surtout l’élaboration du Plan d’ Aménagement  de Gestion durable des Paysages, outil principal du projet. Le renforcement de capacités des acteurs  et une étude  sur le paysage de Bealalagna sont également prévus.

A titre de rappel le projet PADAP d’une durée de 5 ans  prévoit la réhabilitation de 14.000 ha de périmètres irrigués, l’aménagement en terrasse de 6.000 ha et également le traitement des lavaka, 7.000ha de forêts sous restauration (passive et active) et 12.500 agriculteurs adoptant les techniques améliorées. Plusieurs catégories de bénéficiaires existent dans le PADAP telles que  les exploitants agricoles, les organisations communautaires locales, les organismes sous-tutelles et les collectivités territoriales décentralisées. Au total, le projet cible environ 38.200 de bénéficiaires avec 1.000 agents d’institutions. Le projet PADAP s’inscrit pleinement dans la vision Fisandratana Mirindra 2030 notamment à travers ses objectifs d’accroitre la productivité agricole, de développer l’Agribusiness et d’améliorer à terme le niveau de vie de la population rurale.

Date: 08/06/2018

Source: CCRM/MPAE

Retour

Updated: 13 juin 2018 — 10 h 51 min
Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage © 2018 DSI/MinAE