La mise en œuvre du Projet PASAN : une action assurant la réduction du taux de malnutrition

Les comptes-rendus de réunions des discussions entre l’Agence Japonnaise de Coopération Internationale (JICA) et l’Office Nationale de la Nutrition (ONN) sur le Projet d’Amélioration de la Sécurité Alimentaire et de la Nutrition (PASAN) ont été signés le 20 Séptembre 2018 à l’Hotel Colbert Antaninarenina.

Les documents ont été signés par Monsieur SHISHIDO Kenichi, Directeur Général du Développement Rural de JICA siège et de Monsieur RAVELOHARISON Ambinintsoa, Coordonnateur National de l’Office National de Nutrition ainsi que les Secrétaires Généraux du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage et du Ministère de la Santé Publique comme ministères partenaires.

Dans le cadre de la lutte contre la malnutrition, le Gouvernement Malagasy a soumis une requête d’un projet de coopération technique intitulé « Projet d’ Amélioration de la Sécurité Alimentaire et de la Nutrition » auprès du Gouvernement Japonnais. Après acceptation de la requête, le Gouvernement Malagasy et le Gouvernement Japonnais se donnent alors la main pour que le Plan National III puisse atteindre les objectifs fixés dont la réduction du taux de la malnutrition chronique de 47,3% à 38%, la réduction du taux d’insuffisance pondérale de 32, 4% à 25%, le maintien du taux de la malnutrition aiguë en dessous de 5% et la réduction du taux d’insuffisance pondérale à la naissance de 11,4 à 9%.

La mise en œuvre du projet est gérée par l’Etat à travers le Ministères de l’Agriculture et de l’Elevage et le ministère de la Santé Publique par le biais de l’Office National de Nutrition et des agences partenaires.

Les activités du Projet seront guidées par les principes de l’Initiative pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle en Afrique (INFA) qui aura pour objectif de contribuer à l’atteinte des objectifs de la Déclaration de MALABO.

Les régions cibles du projet sont Vakinankaratra, Amoron’I Mania et Itasy dans lesquelles vingt (20) communes sont désignées comme communes pilotes.  Les bénéficiaires de ce projet sont les femmes et les enfants dans les communes pilotes, particulièrement les femmes enceintes, les mères ayant des enfants âgés de moins de 2 ans et les enfants de moins de 2 ans. Les responsables  au sein de l’Office National de Nutrition, du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, du Ministère de la Santé Publique, et des autres ministères concernés à tous les niveaux, les ONG/ animateurs et les agents communautaires jouiront également d’une formation à travers le projet.

Le projet PASAN est complémentaire avec le Projet d’Amélioration des Résultats Nutritionnels (PARN) de la Banque Mondiale à Madagascar. En effet, le PASAN contribuera à la nutrition sensitive tandis que le PARN, à la nutrition spécifique. Il existe une forte synérgie des activités sur terrain étant donné la présence des sites communs. Les deux projets contribuent aux atteintes des objectifs du PNAN III.

Le Coordonnateur National de l’ONN assurera la responsabilité générale de l’Administration et de la mise en œuvre du Projet et sera conseillé par le Conseiller Principal et le Chef du Projet pour les décisions majeures. Les experts de JICA de leur côté fourniront les directives techniques nécessaires, les conseils et les recommandations auprès du Personnel Homologué sur tous les aspects relatifs à la mise en œuvre du projet.

 

Date: 20/09/2018

Source: CCRM/ MINAE

Retour