Les filières poulet de chair et œuf à Madagascar : activités rentables pour une grande partie de la population malagasy

Le 13 décembre 2018 au CNEAGR Nanisana s’est tenu l’Atelier pour la promotion des filières poulet de chair et œuf à Madagascar. L’atelier a été organisé  par le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage (MINAE)  et la Malagasy Professionnels de l’Elevage (MPE).  

L’aviculture est une source de revenus et un métier fiable pour une grande partie de la population malgache. Pour une alimentation saine, la consommation de chair de poulet et d’œufs s’avère indispensable pour l’organisme afin de renforcer les anticorps et la croissance. Un responsable au niveau du MPE a confirmé que : « consommer du poulet de chair ne porte pas atteinte à la santé, comme certaines personnes l’ont affirmé ». En effet, l’atelier a permis  de faire une analyse des filières poulet de chair et œuf à Madagascar.

Il a été constaté qu’un dysfonctionnement s’installe au niveau de la production et du commerce par le manque de formation des éleveurs pour son exploitation, l’instabilité des prix sur le marché et la qualité des produits pour la sécurité alimentaire des consommateurs. Cependant, la rapidité de rendement dans ces filières offre une opportunité de création d’emplois pour les uns et booste les salaires de fins de mois pour d’autres.

D’après le représentant du Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, Monsieur Jocelyn RASOANAIVO, « les filières poulet de chair et œuf représentent un aspect important pour l’économie de Madagascar, en vue d’assurer la sécurité alimentaire et de lutter contre la pauvreté. » D’après lui, il est important de  développer et exploiter ces filières pour l’agro-industrie.

Ainsi, les actions prioritaires pour un développement durable des filières poulet de chair et œuf à Madagascar seraient de réduire l’écart entre les consommateurs et les producteurs par la mise en place d’une plateforme de rencontre, former les éleveurs pour une meilleure production, réduire les taxes liées aux filières citées plus haut et promouvoir la culture de maïs afin de réduire les dépenses en provendes des poulets.

Source: CCRM/ MINAE

Date: 13/12/2018

Retour

Updated: 14 décembre 2018 — 17 h 50 min
Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage © 2018 DSI/MinAE